Avant propos de L’atelier d’ces dames

Ringardisée à la fin du XX° siècle, la couture devient tendance. Il ne s’agit plus de savoir coudre un bouton ou un ourlet, mais bel et bien de concevoir et de fabriquer les vêtements, ce qui explique l’évolution de L’atelier d’ces dames.

Entre la haute couture et le prêt-à-porter, l’espace pour se vêtir « différemment » s’avère restreint. Reste le fait sur mesure : des pièces uniques, singulières, du confectionné sur mesure et à son goût, selon sa morphologie et son style.

Certes, la couture a le vent en poupe ; en témoignent les blogs, les cours d’initiation sur internet, les jeux à la télévision, les ateliers ou cafés couture. Néanmoins, ce regain d’intérêt relève d’un retour aux sources, de l’amplification d’une tendance, comme le bricolage ou le jardinage. Il s’inscrit toutefois dans un mouvement plus vaste du fait par soi-même, « Do it your self », lui très en vogue

Mais il est nécessaire d’avoir des compétences, L’atelier d’ces dames vous apporte des compétences en patronnage, couture, stylisme… ces compétences rentrent dans le cadre de la formation préparant  à l’examen : Fabricant(e) de vêtements sur mesure. . Cet examen est organisé par L’atelier d’ces dames sous tutelle de la DIRECCTE et du ministère du travail permettant d’obtenir un diplôme, titre professionnel de niveau IV.

Marie Annick Le Lamer a souhaité en fin de carrière transmettre un savoir basé sur une longue expérience (voir ci-dessous), savoir qui ne s’apprend plus dans les écoles au profit de la couture industrielle.

Historique

1964 : obtention du CAP « Couture floue » en cours privé.
1964 à 1967 : Retoucheuse chez M. Tabary aux établissements Parlux à Vannes
1967 à 1970 : Mécanicienne en confection et coupeuse aux établissements Darèges à Vannes
1973 à 1977 : Mécanicienne en fourrure et cuirs chez M. Baud à Vannes
1977 à 1981 : Mécanicienne polyvalente aux établissements Daniel Hechter jusqu’à la fermeture de l’établissement.

01/07/1981 : Utilisation de la prime de licenciement pour la création de « L’atelier d’ces dames » Place Cabello à Vannes

12 1987 : Costumière pour les Nuits Blanches de Vannes.

11 1989 : Article de journal : le Mois du Blanc.

09 04 1990 : Formation Dessin-Créativité

27 05 1990 : Formation Réalisation de Toiles

09 06 1990 : Formation Détails Mode

1995 : Premier trophée Art’Mod pour Marie Annick Le Lamer au Palais des Arts.

1996 : Article de presse : Au gré de vos folies.

1996 : Lauréate pour la deuxième fois Art’Mod pour Marie Annick Le Lamer
1997 : Le troisième Trophée Art’Mod, Hors concours, Remarquée par Mme de Fontenay, lors du défilé, création d’une robe pour Miss France à la demande de Mme de Fontenay.
Réalisation de deux mascottes pour les championnats d’Europe de patinage au palais omnisport de Bercy.

1998 : Quatrième trophée à Art’Mod.

1998 : Salon du mariage

2002 : Costumière pour la pièce de théâtre « Le songe d une nuit d été » de William Shakespeare

24 03 2003 : Organisatrice d’un stage de : Retouches cuir jupe ou pantalon

16 09 2003 : Formation Retouches cuir blouson ou veste

02 02 2004 : Formation Montages rapides Novelles techniques
23 04 2004 : Médaille de Bronze de la reconnaissance artisanale.
05 07 2004 : obtention du titre de Maître Artisan.

15 12 2004 : Réception à la Chambre des Métiers et de l’Artisanat : L artisanat profite à l eMagasin L'atelier d'ces damesmploi

21 12 2004 : Costumière pour la pièce de théâtre PALACE.

20 09 2009 : Costumière pour la pièce de théâtre FAUST.

28 01 2010 : Le premier stage à L’atelier d’ces dames
26 05 2010 : Médaille d’Argent de la reconnaissance artisanale.
01 07 2011 : Après avoir assuré pendant 30 années la direction et le fonctionnement de « L’atelier d’ces dames » et l’âge de la retraite aidant, cela a entraîné la fermeture du magasin de la place Cabello à Vannes puis un transfert vers « L’atelier d’ces dames » au 1 allée Sadi Célo à Vannes.